Défi : Un maillot pour cet été

Bonjour à tous!

J’espère que vous avez/vous passez/vous allez passer de belles vacances, et je reviens avec un produit de saison (enfin de fin de saison…) avant d’attaquer les tricots d’automne…

Je veux parler de la couture du maillot. C’était un peu la pièce à laquelle se frotter cette année grâce à Clothilde (Couture & Clo) et Katell (@breizhcousette), qui nous ont un peu défiées sur cette couture, ou bien Artesane qui a sorti un kit canon avec le maillot de bain Normandy.

Je couds depuis plusieurs décennies maitenant … et j’avais essayé seulement l’an dernier la couture lingerie grâce à un kit Nuantine (je ne vous en ai pas parlé ici, mais je compte y retourner!). C’est réellement une discipline sur laquelle vous pouvez aller en étant débutante à partir du moment ou vous avez un patron bien expliqué. Car pour le coup, on est toutes aussi débutante en la matière!

Je vais vous expliquer mes difficultés, et mes échecs sur cette première pièce, parce que aucune cousette n’est réellement parfaite, et franchement c’était une première. Et même si les finitions ne me satisfont pas du tout, je reste tout de même très fière, et cela permettra peut être aussi de vous complexer, et de vous encourager vous lancer!

Le patron

Halala, ça fait deux ans que j’y réfléchis à ce premier maillot… J’avais vraiment envie de faire le maillot Dauphine de France Duval Stalla, mais je n’ai jamais osé. J’ai en ma possession deux livres de Charlotte Jaubert dont le célèbre « J’apprends à coudre ma lingerie et mon maillot de bain ». J’avais également flashé sur les deux patrons d’un cours d’Artesane dont un qui est quasi le même que lui que j’ai choisi. Il s’agit du patron « La joueuse ». Il est sobre, classique et parfait pour un premier essai.

Le livre de Charlotte Jaubert

Le patron est bien expliqué, et des videos sont disponibles avec un QR code dans le livre. Après il faut rechercher dans le livre les techniques utilisées (le livre est plutôt complet) et donc faire des va et viens. J’ai hésité à prendre le cours ou le Kit d’Artésane et j’aurai peut être du. Après cela n’aurai pas rendu la confection de mon maillot mieux réalisée car il n’y a qu’en forgeant … heu qu’en laminettant, qu’on progresse…

J’ai suivi le tableau des tailles et on est plutôt pas mal: 40 en haut et 42 en bas. Je trouve juste que la gamme de taille n’est pas large, car elle s’arrête au 44 …

Les fournitures

J’ai pris du lycra noir et de la doublure beige chez Diffuslaine tissu, et j’ai commandé de la laminette sur le site de Ma petite Mercerie.

Après réflexion, j’aurai du prendre de la doublure de la même couleur, noire donc, et dans l’idéal utiliser même tissu pour le haut en doublure. Maintenant mon lycra était un peu trop épais pour cela…

Il me restait du fil mousse de mes premiers essais lingerie, que j’ai utilisé au début.

La couture

Alors j’ai un peu souffert notamment à cause des réglages de ma machine! J’ai décousu quasiment toutes les coutures une fois… et donc j’ai passé 3 siestes à monter ce maillot.

Je ne saurai que trop vous conseiller de tester les coutures (avec et sans laminette) sur un petit morceau avant. J’ai monté la laminette avec la surjeteuse. on prend assez vite le pli, sauf que contrairement à la lingerie, il ne faut pas trop tirer sur l’élastique (voir carrément pas d’ailleurs) sous peine d’avoir des fronces, bien visibles sur mon maillot… la deuxième couture ( quand on replie la laminette pour la cacher peut se faire au point zig zag (comprenez point ZZ pour les initiés) en 3 points comme en lingerie. Si mes essais sur la machine du point ZZ-3 points était ok, il n’en a pas été de même sur la pièce AVEC la laminette. Et j’ai mis un moment à comprendre pourquoi ça bouclait dessous… j’ai donc changé de fil (enlevé le fil mousse), tout remonté … jusqu’à changer d’aiguille. La taille 70 jersey était préconisée pour la couture du maillot, et j’ai enfilé un aiguille 90 toujours pour le jersey, et là ça a été. J’avoue que j’ai eu ensuite la flemme de changer le fil de la canette pour du beige (ce que j’avais prévu dans mes essais) pour la doublure, ce qui aurait été plus joli. J’avais envie d’avancer, car la régularité du point n’allait pas…

Rachel du compte instagram Les ateliers de Rachel Lajoie, me conseille aussi de faire un simple point ZZ, ce qui est utilisé dans le commerce, et qui est peut être plus facile.

Ensuite la doublure m’a posé pas mal de soucis et se voit un peu trop à mon gout. Il en aurait fallu une de la même couleur, et peut être la découper sans marge de couture (je l’ai taillée comme conseillé par Charlotte de 5 mm en moins pour les marges), mais elle est super-super extensible …

Enfin un dernier petit conseil (car là aussi j’ai décousu un lien, et puis deux fois car je l’ai mis à l’envers aussi), sur le point des liens que l’on rajoute aux épaules. C’est tout simple, mais n’hésitez pas à bâtir (de façon générale il ne faut pas zapper cette étape comme conseillé par la créatrice) les coutures des deux cotés des liens que vous assemblez aux deux épaules. Je ne sais pas si vous comprenez … D’une part pour éviter les sur-épaisseurs et d’autre part afin d’avoir un raccord parfait pour les coutures (un peu comme pour les poignets des sweat-shirts) sinon cela se verra dans le cou. Je vous mets d’ailleurs une photo des liens cousus dans le bon et le mauvais sens, car cela manque en indication dans le livre.

Et alors?

Alors, je suis ravie de l’avoir fini , car cela a été plus compliqué que prévu et j’ai pas mal transpiré. Je trouve que la coupe est top: la culotte va bien et le haut aussi, même si je le trouve un chouilla couvrant (à retenter une taille en dessous pour le haut). Je ne suis pas satisfaite de l’intérieur mais bon , il faut bien se lancer un jour. Et le projet suivant serait mieux que celui ci!

Alors … je vais changer de machine , hein! Parce qu’elle m’a bien énervée … l’entrainement laisse à désirer, ce qui fait que le point ZZ n’est pas régulier (bon parfois le point droit n’est pas régulier non plus … alors … ).

Et suite à ce maillot, j’ai enchainé avec les chutes sur le bikini de france Duval Stalla directement. Je voulais m’entrainer à la pose de biais en vue du vrai deuxième maillot. Bon le haut est trop petit, la culotte trop large, j’ai rajouter une doublure qui gêne plus qu’autre chose, et les coutures sont pas superbes…. Mais bon pour trainer à maison ça ira aussi… Parfois faut savoir ne pas être trop exigeante…

En conclusion, ce fut une bonne expérience, j’ai cousu un 3ieme maillot plutôt réussi, enfin j’en suis contente (j’ai même cacher les couture de la culotte et faire des coutures anglaises….). J’ai envie d’intégrer cette pièce au programme due l’été prochain, et pourquoi pas avant car j’ai tout le matériel pour un deux pièces, sans être encore fixée sur le modèle. il ne faut pas avoir peur, même si vous êtes débutante, car c’est un domaine particulier dans la couture ( lingerie et maillot) et que suivant les pièces c’est accessible. La problématique reste de trouver le bon patron , bien expliqué, les fournitures et les tutos. C’est pour cela que les kits peuvent être utiles.

Et vous, vous êtes vous lancé dans la couture du maillot? commet avez vous trouvé cela et surtout quel modèle avez vous cousu?

Merci de votre passage ici, de vos petits most et à très bientôt.

Céline

***** Avertissement: les photos sont sans filtre et non retouchées*****

Merci à mon cher photographe … et à mon bronzage agricole!

5 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Marmotta dit :

    Pour une 1ère réalisation il est bien ce maillot ! C’est vrai que c’est un domaine un peu particulier, il y a des techniques spécifiques à maîtriser. Si ton lycra est assez épais il n’était peu être pas indispensable de tout doubler pour éviter les épaisseurs. J’ai fait de nombreuses tuniques de patinage c’est très proche comme technique et je me suis cousu un maillot en 2015, clonage d’un vieux modèle ( http://marmottacouture.kazeo.com/defi-kocotte-les-audacieuses-du-printemps-a122341562) et je le porte encore !

    1. Merci Pascale! Comment vas tu? Tu as raison j’aurai pu ne pas le doubler… mais j’ai suivi le patron à la lettre. C’est vrai que ma plus grande difficulté est la pose d’élastique ou laminette quand il faut y aller « a bisto de nas » comme dirait ma belle-mère. C’est trop « au feeling » pour moi, et il faut en faire pour être à l’aise je crois…
      Ton maillot est vraiment superbe! Bravo!!
      En tout cas j’en ai refai tu. Autre pkus satisfaisait depuis et je tenterai le deux pieces l’an prochain. Double challenge: réussir un maillot ET montrer le ventre …
      à bientôt!

  2. bravo il est superbe, j’en ai fait pendant un certain temps pour la natation synchro et c’est vraiment pas facile à faire au départ
    il est top

    1. Oui tout a fait! Tu dois avoir une belle collection de maillots colorés. Ça doit être chouette à coudre.

      1. Oui j’en fait pas mal mais j’ai arrêté car ça devenait compliqué à faire avec mon boulot
        Et pas rentable du tout au final
        Mais je me suis éclatée pendant 3/4 ans

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.